Mémoires Européennes

du Goulag

Retour
Fermer

L'arrestation

 

«Quelqu’un frappe à la porte. Maman demande “Qui est là ?” On lui répond “Ouvre ! Les tiens.” Maman ouvre. Des hommes armés, des soldats rentrent et disent à maman “Prépare-toi, on t’emporte chez les ours blancs !»

Maman commence à pleurer et ne se prépare pas. Elle avait de longues nattes. Il a pris maman par les cheveux et l’a tirée. Maman est tombée et il l’a traînée ainsi jusqu’au traîneau. Il y avait beaucoup de neige, sans doute plus d’un demi- mètre. C’est ainsi qu’on nous a traînés avec maman, nous avions 10 ans, 7 ans et le plus petit 5, et nous nous sommes préparés tout seuls.»