Европейская Память

о Гулаге

Биографии

58
image description
×

Домас  ЛАУРИНСКАС

Этот зал еще не переведен на русский язык. Извините, пожалуйста!

See MEDIA
Fermer

Освобождение. Русский друг Домаса Лауринска пишет для него заявление

Этот зал пока не переведен на русский язык. Извиниите!

Domas Laurinskas est libéré, le premier de la famille, en 1958, après avoir envoyé une supplique, qu'il a écrite lui-même en russe, mais sous la dictée d'un russe qu'il connaissait bien. Ce dernier l'a fait, mais n'a pas voulu l'écrire lui-même, de peur d'être identifié.

Fermer

сотрудничать с Советскими

Этот зал пока не переведен на русский язык. Извините!

Beaucoup de Lituaniens en profitaient. Eux aussi, ils venaient à la maison et extorquaient les biens. Quand la famille de Laurinskas a été déportée, leur maison et leur ferme ont été pillées.

Fermer

"Сын, ты не в какую партию не выступай. И ты будешь счастливый, никто не будет тебя трогать"

"Мне отец говорил так:Сын, ты не в какую власть, не в какую партию не выступай. И ты будешь счастливый, никто не будет тебя трогать" (Mon père me disait : fils, n'entre dans aucun pouvoir, dans aucu,n parti et tu seras heureux, on te laissera tranquille").

Fermer

Возврат имущества

Этот зал пока не переведен на русский язык. Извините!
Personne n’a demandé la restitution de la terre et personne ne leur a rendue. Pendant le pouvoir soviétique, rien n'a été rendu. La plupart des khoutors ont été démolis. Des kolkhozes ont été construits à la place. À l’indépendance de la Lituanie, on a commencé à attribuer des appartements, à verser des indemnités pour les terrains perdus. Domas Laurinskas a touché une compensation, mais a cause de l'inflation il a tout perdu.