Mémoires Européennes

du Goulag

BioGraphie

61
image description
×

Olga  VIDLOVSKAIA

Olga Vidlovskaia naît en 1920 en Ukraine, à Igrovica, dans la région de Ternopil en Ukraine occidentale. Elle est arrêtée en 1944, car son mari, pour échapper à l'enrôlement dans l'armée russe, a fui dans la forêt, où il a été tué. Elle est alors envoyée en prison avec ces deux tous jeunes enfants. Sa mère et sa sœur l'attendent lorsqu'elle sort de prison pour être conduite dans un train et essaient de prendre ses fils, mais les agents du NKVD les rattrapent, et la traitent de mauvaise mère. Après deux semaines d'attente dans un wagon, puis un trajet de 6 semaines, ils arrivent en Sibérie, et sont conduits dans le village de Zima, puis Saram et enfin Nikilei. 

Elle travaille dans une exploitation forestière, dans des conditions très dures, puis s'occupe des veaux. Ses conditions de vie s'améliorent progressivement. Lorsqu'on leur annonce leur libération, après la mort de Staline, elle décide de rester en Sibérie. "Si on n'avait pas besoin d'elle en Ukraine lorsqu'elle était jeune, aurait-on besoin d'elle, âgée?". Elle revient une fois, en 1957, dans son village natale, où elle est accueillie par son frère et tout le village. 

Puis elle passe le reste de sa vie à Nikilei, le dernier village où elle s'est installée.

Elle se souvient de chansons ukrainiennes qu'elle récite avec plaisir. 

Voir MÉDIA
Fermer

Olga Vidlovskaia chante une chanson ukrainienne en mémoire des personnes arrêtées

Olga Vidlovskaia récite une chanson traditionnelle ukrainienne, en mémoire des Ukrainiens victimes de la répression du NKVD.

Les paroles originales, récitée par Olga Vidlovskaia, sont les suivantes:

Нiчь була спокiйна, в селi було цiхо, [La nuit était calme, le village - silencieux]

Тихим ходом , селом , под’ïзжала машина. [A travers le village une voiture lentement s’approchait.]

Pозлитiлись кати попiд нашiй хати, [Nos maisons, les bourreaux envahirent,]

Ареcтують з друж’ю за безцïльну працю. [Pour les enchaîner à un travail vain, ils arrêtèrent les compères.]

Так сидiли друзi пiлтора року,  [Pendant 18 mois, les amis furent enfermés,]

Випустiли дружiв слухати вироку.[Pour entendre le verdict, ils ont été relâchés.]

Вирок прочитали, на смерть засудили, [Le verdict prononcé, à mort ils furent condamnés,]

Cxлупотiв скорострiл, дружi похiлились. [En recevant la salve, les amis ont vacillé.]

Adieu mon Ukraine, adieu ma chère mère, [En recevant la salve, les amis ont vacillé.]

Прощай Украïно, прощай рiдна мати,  [Adieu mon Ukraine, adieu ma chère mère,]

За безцiльну працю, я дiстал заплату... [Pour un travail futile, j’ai touché un salaire …]

La transcription et la traduction vers le russe et le français, a été faite par Anastasia Gorelik. 

On trouve une autre variante de cette chanson sur le site de chansons ukrainiennes Украïнськi  пiснi 

Було всюди тихо

Ні чутки про лихо,

Тихим ходом в село

Заїзжало авто.

 

Розбіглися кати

По-під наші хати,

Забирають друзів

За підпільну працю.

 

Кують їх в кайдани,

Вяжуть назад руки

І виводять до тюрми 

На вічнії муки.

 

Їм три рази денно

Води приносили,

А сім раз на день

Нагаями били.

 

Так сиділи друзі

Більше як півроку,

Випустили друзів

Слухати вироку.

 

На смерть засудили,

Вирок прочитали,

Злопотіли скоростріли

Друзі повмирали.

 

Прощай Україно 

І ти батьку й  мати,

За підпільну працю

Дістаєм ми плату

 

Не одна жертва 

За Вкраїну впала,

Слава Україні!

І Героям слава!

Chanson populaire de l'insurrection: Було всюди тихо (Le silence régnait partout)

(Nous remercions Roger Depledge de nous avoir signalé cette version)

Fermer

Poème ukrainien

Olga Vidlovskaia récite un poème traditionnel ukrainien.