Mémoires Européennes

du Goulag

Retour
Fermer

Le livre
des Prières de l’espoir

Pendant son séjour dans le Steplag du Kazakhstan, Antanas Seikalis a écrit et fabriqué 100 exemplaires d’un livre des Prières de l'espoir. «Prier était une défense morale, dit Seikalis lors de son entretien, prier ensemble et clandestinement était un moment important de partage et de solidarité de la vie communautaire dans les camps de travail.» Une copie de ce livre est exposée dans le Musée des victimes du génocide de Vilnius, en Lituanie.