Mémoires Européennes

du Goulag

Retour
Fermer

L'esthétique du progrès soviétique

La représentation des réalisations soviétiques n’est pas toujours dominée par la démesure des projets pharaoniques du Goulag ou des grands complexes industriels staliniens.

De plus humbles ouvrages participent eux aussi à la construction du progrès, comme en atteste ici la création de petites oasis soviétiques au beau milieu de la taïga.

L’album de propagande du NKVD, dont proviennent ces photos (voir le média photo« Les premiers habitats des paysans relégués dans le Nord ») met en scène la réussite soviétique en jouant sur les contrastes entre le chaos organisé de 1930 et l’aboutissement heureux du village nouveau à la fin de la décennie.

Les institutions villageoises ici représentées (école, hôpital, club, magasin, usine…) fournissent le cadre nécessaire au bon fonctionnement de ces villages de déportés, bâtis ex nihilo. Leur mise en scène dans cet album est un autre témoignage de ce que constitue pour les autorités des années 1930 l’expression du succès.