Mémoires Européennes

du Goulag

Retour
Fermer

La première douche

«Ils nous ont amenés directement à l’orphelinat. La douche, tout de suite, une sorte de bain collectif, on n’en avait jamais vu avant, on ne savait pas ce que c’était, pourquoi de l’eau coulait d’en haut. Je me souviens qu’on pleurait, on ne savait pas où se mettre. Quoi qu’il en soit, les éducateurs sont arrivés et nous ont tous lavés.
Et puis après, ils ont commencé à distribuer les vêtements. Pour moi, en tant que fille, ça a été un grand moment. Une dame était assise et donnait des robes…
Donc, je me tiens debout devant cette dame, et elle me dit : «Et toi, fillette, regarde. Choisis la robe qui te plaît.» Alors j’ai choisi une robe à fleurs avec une bande d’une autre couleur, bordeaux.
Oh mon Dieu, je me souviens, je me suis habillée et je me suis regardée. J’étais tellement contente d’avoir cette robe merveilleuse.
Vous savez, en Sibérie, on avait des jupes faites en toile cirée. La toile cirée des sacs qui servaient à nourrir les chevaux ! Ma mère en avait découpé un pour m’en faire une petite jupe, je la faisais tenir avec un lacet. C’est ce que je portais en Sibérie.
Et voilà que soudain, on me donnait une robe à fleurs !»