Mémoires Européennes

du Goulag

Retour
Fermer

Le partage du savoir-faire

Nos voisins, des gens locaux, ont été stupéfaits de voir du fromage. Ils ne savaient tout simplement pas comment celui-ci était fabriqué. Après avoir vu comme c’était simple, ils ont été très contents et ils ont eux-mêmes appris rapidement. En été, ils faisaient du fromage blanc, et ils congelaient le lait en hiver.

Les Lituaniens n’avaient jamais entendu parler de la congélation du lait, mais une chose étrange s’est passée. Nous étions installés depuis peu. Une voisine, habitante locale, est venue chez nous pour demander de lui prêter un sac pour transporter le lait au marché. Nos femmes n’ont pas compris, elles pensaient que la voisine plaisantait. Comment était-il possible de transporter du lait dans un sac ? Ce n’est qu’après avoir discuté plus longtemps qu’on a expliqué que le lait extrait ici était mis dans des pots d’une certaine forme et congelé, les morceaux congelés étaient mis dans des sacs et emportés au marché. Après l’avoir acheté, les gens le conservait au froid, ils découpaient ce dont ils avaient besoin, puis ils l’utilisaient après l’avoir décongelé. Il n’y a presque pas de dégel en Sibérie, c’est pourquoi une telle méthode pour la conservation du lait était populaire. 

Lorsque les gens ont eu du blé et de la farine, ils ont commencé à élever des cochons. Des méthodes différentes pour élever et traiter la viande de porc sont de nouveau apparues.

La population locale engraissait rapidement le porcelet en lui donnant de la farine de sorte que celui-ci ne pouvait pas tenir sur ses pattes. Après l’avoir tué, la viande était découpée en morceaux et congelée. Il fallait absolument tout manger avant le printemps, et il ne restait plus de viande pendant la période des travaux aux champs.

Les Lituaniens ont partagé leur expérience : ils ont expliqué aux gens locaux qu’il faut engraisser les cochons par étape en utilisant de l’herbe hachée et des morceaux de pommes de terre cuites à l’eau, et seulement répandre de la farine sur la pâtée. Après avoir tué le cochon, ils ont montré comment on séparait le lard, les jambons, et comment on faisait des saucisses. Les Lituaniens avaient construit un petit sauna, à moitié enterré. Comme le bois manquait, ils avaient utilisé du gazon pour les murs. On y fumait aussi la viande. On ne sait pas si la population locale a utilisé l’expérience transmise après le départ des Lituaniens.

      Extrait de l'article « Stepė vien aplink… » d’A.Panavas publié dans Trimitas, 2006/05, pp. 48. Traduction française: Isabelle Urbaitis.