Mémoires Européennes

du Goulag

Retour
Fermer

Les trésors photographiques de Diāna Kratiša

Diāna Kratiša a conservé, ou retrouvé chez des parents, de nombreuses photographies de sa large famille. Elle en livre quelques-unes. Au gré des portraits, réapparaissent les identités de parents aujourd’hui disparus, de vieillesse pour certains, mais pour la plupart suite à la guerre. La famille de Diāna Kratiša a en effet été éparpillée dans les années 1940 : exilés en Sibérie, enrôlés dans l’armée Rouge, évacués à l’arrière des combats, mais aussi demeurés en Lettonie et massacrés sous l’occupation nazie, ses parents ont connu des destinées diverses et souvent fatales.

D’autres enfin, rescapés des années de guerre, ont fini par émigrer en Israël après avoir péniblement tenté de reconstruire leur vie en Lettonie.

Cette large famille aux destins multiples a fait l’objet d’un article dans une publication locale.