Mémoires Européennes

du Goulag

Retour
Fermer

L'arrivée au cap Bykov sur la mer de Laptev

David Jozefovič raconte son arrivée sur les rives de la mer de Laptev,  sur l'océan arctique, l'automne 1942:

« Comment présenter le cap Bykov. C’est aux confins ultimes de la terre sur les rives de l’océan Arctique, un lieu désert, la toundra, aucune végétation.
Qui était avec nous ? Probablement, une majorité de Lituaniens, en seconde place des Juifs, mais il n’y avait plus de différence particulière entre Lituaniens et Juifs, tous étaient des exilés. On nous a logé au début dans un lieu tout aussi vide, l’école. Dans ce village du cap Bykov vivaient des pêcheurs, Iakoutes et Russes. L’usine de poisson n’était pas grande. L’école a brûlé. A partir de notre , comment dire, arrivée, on a construit des Iourtes. Une Iourte est faite d’une carcasse en bois, recouverte de terre, de 40 mètres de long, 5 mètres de large, et à l’intérieur de laquelle il y avait un petit poêle pour chauffer un peu. Y vivaient 50, 60 personnes. On dormait sur des châlits, les gens travaillaient à l’usine de poisson. Mon frère et ma sœur aînés travaillaient comme pêcheurs, et mon autre sœur, qui était née entre mon frère aîné et moi, si je me souviens bien en 1924, étaient décédée d’épuisement. »