Mémoires Européennes

du Goulag

#Mémoires Européennes du GouLag

 

 

L’objectif de ce site est d’expérimenter un modèle alternatif de publication scientifique, s’adressant à la fois aux chercheurs, aux enseignants et au grand public. Sorte de « livre en continu », la forme éditoriale proposée permet de rendre compte régulièrement des avancées d’un projet de recherche.

Articulant de façon étroite des présentations destinées à un large public et des contributions académiques validées par les pairs, cette publication est destinée à être support d’enseignement autant que support de débats sur de nouvelles recherches. Contrairement aux productions éditoriales valorisant un état achevé de la connaissance, cette forme dynamique de publication permet de donner à voir, à tout public, la science en marche et de se faire l’écho de nouvelles approches, y compris à l’état d’hypothèses appelant à une réflexion critique.

La publication est issue d’un projet de recherche initié en 2007 sur les déplacements forcés de population dans l’URSS stalinienne. Porté par le CERCEC (EHESS/CNRS), RFI et l’Ined, ce projet a déjà permis de rassembler 200 témoignages d’anciens déportés dans les camps du goulag et les villages de « déplacés spéciaux » soviétiques, ainsi que des photos, des documents d’archives privées et publiques, des films. De nombreux champs restent à explorer, en lien notamment avec les archives et les témoignages collectés par des institutions russes, est et centre-européennes.

2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 1945 1943 1941 1939

Le Projet de RECHERCHE

Aujourd'hui porté par l’INED et le Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC, EHESS/CNRS), le projet de recherche, qui sous-tend cette publication, traite de la question des déplacements forcés de populations durant le 20e siècle au sein du vaste espace est-européen et soviétique, dans lequel se sont déroulées des migrations contraintes de nature diverse, selon les périodes et les politiques d’État, conduisant des groupes entiers de population à quitter leurs lieux d’origine pour se retrouver assignés à résidence et/ou fixés dans des territoires inconnus.

La base de DONNÉES

Au cœur de ce projet, une base de données constituée actuellement de 182 entretiens sonores réalisés auprès de personnes qui furent déportées, entre 1939 et 1953, des territoires occidentaux de l’URSS vers la Sibérie, le Kazakhstan, le Grand Nord russe. La majeure partie de ces entretiens a été rassemblée entre 2007 et 2012, dans le cadre du projet initial, coordonné par le Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (Cercec, EHESS/CNRS) et Radio France Internationale (RFI).

Cette collecte a été menée dans 14 pays (Lituanie, Estonie, Lettonie, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Ukraine, Russie, France, Italie, Grande-Bretagne, Kazakhstan), dans 13 langues différentesl.

Les BioGRAPHIES

Cette publication propose des biographies de personnes ayant vécu les déportations staliniennes, envoyées en camp ou dans des villages d'exil. Ces personnes ont décrit leur expérience lors d'entretiens que nous avons enregistrés, tout en nous présentant divers matériaux qu'elles ont conservé (photos, documents administratifs, etc.).

Ces biographies mêlent un court texte résumant la vie des personnes, des extraits thématiques des entretiens, des photos et autres documents personnels.

Les ThémaTIQUES

Cette publication propose des présentations thématiques brèves sous forme de courts textes arrimés à divers matériaux sonores et visuels. Elles sont destinées à présenter autant
une "histoire par le haut" (décisions politiques et mises en œuvre des déportations), qu'une "histoire par le bas" (vécu des populations déportées, actions individuelles pour sortir d'exil, etc.). Ces présentations traitent ainsi des diverses vagues de déplacements forcés, des conditions extrêmes vécues par ces personnes, des correspondances entretenues par les personnes déportés, des retours, etc.

 

2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 1945 1943 1941 1939

Politique ÉDITORIALE

Articulant de façon étroite des présentations destinées à un large public et des contributions académiques validées par les pairs, cette publication est destinée à être support d’enseignement autant que support de débats sur de nouvelles recherches. Contrairement aux productions éditoriales valorisant un état achevé de la connaissance, cette forme dynamique de publication permet de donner à voir, à tout public, la science en marche et de se faire l’écho de nouvelles approches, y compris à l’état d’hypothèses appelant à une réflexion critique.

Comité SCIENTIFIQUE INTERNATIONAL

Le comité scientifique international, en cours de constitution, a pour mission de contribuer au rayonnement international de cette publication diffusée en quatre langues(français, anglais, russe et polonais). Rassemblant des universitaires de différents pays spécialistes du sujet, le comité statue sur le périmètre du projet de recherche et sur son évolution. Son rôle est aussi d'initier des synergies de travaux fondés en particulier sur la spécificité des matériaux disponibles, d'encourager les contributions scientifiques sous forme d'articles de recherche, de textes de vulgarisation ou d'apports de sources, et de promouvoir à l'international cette publication ouverte et dynamique.

Comité ÉDITORIAL

Le projet est piloté par un comité éditorial, formé de professionnels de l’édition et de la documentation (équipe INED et conseillers extérieurs) ainsi que de chercheurs, spécialistes du domaine.
Ce comité est chargé de veiller à la cohérence de la ligne éditoriale et notamment à l'articulation entre la dimension grand public et la dimension recherche de la publication. Son rôle est aussi d’évaluer la qualité scientifique des contributions par la mise en place de peer reviews, d’harmoniser au sein des textes la présentations des différents média (sonores, archives, vidéo). Il est enfin de garantir la qualité éditoriale (mise en forme, qualité de l’écriture, des sons, des documents, photos, etc.) de l’ensemble.

 

Équipe ÉDITORIALE

Les textes, courts ou longs, ainsi que l’ensemble des contenus sont relus, corrigés, édités et mis en ligne par le service des Éditions de l’Ined. L'équipe éditoriale est également chargée du suivi des prestations, de l’encadrement du travail confié à des contractuels recrutés pour le projet, ainsi que de la coordination des traductions. Elle veille à la mise aux normes d’accessibilité des contenus pour les publics empêchés. Elle gére l’archivage, la mise aux normes et la structuration des métadonnées de la base de données.

Procédure d’évaluation des CONTRIBUTIONS

Soumission de chaque proposition de publication à deux évaluateurs extérieurs, spécialistes du champ thématique, géographique, historique et/ou méthodologique (système des peer reviews). En cas d’évaluations contradictoires, le comité éditorial fait appel au comité scientifique ou à une troisième évaluation afin de réunir des critères plus larges pour orienter sa décision. Toute contribution nécessitant d’être retravaillée en fonction des avis et critiques formulés ne pourra être resoumise plus de deux fois au comité éditorial.