Jonas Volungevičius «Il fallait sauver la nation»

 

 

Jonas Volungevičius naît en 1940 dans le village de Kabeliai, au sud de la Lituanie. A sa naissance son père purgeait une peine de 10 ans comme prisonnier politique. Jonas ne verra son père qu’une seule fois, à l’occasion d’une visite à la prison, en Biélorussie, avec sa mère. Expulsés de chez eux par les autorités soviétiques, il vit avec sa mère, plusieurs années, dans les maisons abandonnées des familles déportées.
A la fin de ses études secondaires, Jonas entre au conservatoire de musique et travaille en même temps. A Vilnius, il rencontre des autres jeunes «préoccupés par le destin de la Lituanie» et, dès 1963, il participe aux activités contre le pouvoir soviétique en organisant diverses manifestations clandestines (lettres antisoviétiques pour les étudiants baltes, diffusion de dessins antisoviétiques etc.). En 1966, il est arrêté et condamnés à 4 ans de travaux forcés dans les camps de Mordovie. A son retour, il ne «se calme pas» et  reprend ses activités antisoviétiques. En 1978, avec d’autres dissidents il crée une organisation Lietuvos laisvės lyga (Ligue pas pour la liberté de la Lituanie). Harcelé par le KGB, il continue son combat jusqu’à l’indépendance de la Lituanie en 1990.