Vincas Krušas

 

Vincas Krušas naît en 1925, dans la région de Vilnius, dans une famille paysanne. En 1938, il est envoyé étudier à Vilnius et, à partir de 1944, après l’entrée des Soviétiques en Lituanie, il rejoint une organisation clandestine qui aidait les résistants à se procurer du matériel pour imprimer des tracts et des journaux. En 1946, il est arrêté et condamné à cinq ans de travaux forcés qu’il purge dans le camp de Oukhta dans la république autonome des Komi.
En 1950, après sa libération, il rentre en Lituanie. Mais entre temps, son père, au moment de la collectivisation en 1948, avait été arrêté et envoyé dans un camp lituanien. Trois ans plus tard, le père est déplacé à vie dans la région de Novossibirsk. En 1951, sa mère et ses deux jeunes frères sont déportés dans la région de Krasnoïarsk, en Sibérie, alors que lui réussit à se cacher. En 1952, il est trouvé et envoyé à son tour dans la ville de Krasnoïarsk. En 1957, ses parents rentrent en Lituanie, lui finit ses études supérieures à Krasnoïarsk et rentre à Vilnius en 1962, où il trouve un travail dans une usine de transformation de bois.