Orest-Iouri Iarinitch «A 15 ans déjà un “traître”!»

 

Orest-Iouri Iarinitch naît en octobre 1934 à Lviv, en Galicie, en Ukraine occidentale. Encore adolescent, à la fin de la guerre, il constitue avec des camarades de classe un groupe clandestin «Sviato-iourskaia». Ces derniers distribuent des tracts, incitant à la résistance civile contre les Soviétiques, et collectent des dons et de l’argent pour soutenir les combattants de l’armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA), qui combat contre l’armée Rouge dans les forêts des Carpates.
En décembre 1949, à peine âgé de 15 ans, il est arrêté avec ses camarades. Après un long périple dans les prisons de l’URSS, dont la Boutyrka, à Moscou il est condamné à cinq ans de travaux forcés pour trahison de la patrie et organisation antisoviétique.
Il purge sa peine dans les différentes sections du camp de Mordovie, est amnistié après la mort de Staline et rentre à Lviv en 1953. Mais peu après, il est envoyé au Tadjikistan, à Stalinabad (aujourd'hui Dushanbe), faire son service militaire pendant trois ans.
C'est seulement à la fin des années 1950 qu'il pourra se domicilier à Lviv, entreprendre des études d'orthodontie, se marier et s’épanouir dans sa vie professionnelle et familiale.