Julia Jakubowska

 

Julia Jakubowska naît en 1932, à Wilno, dans une famille ouvrière. Ses parents et son frère aîné travaillent dans une fabrique de wagons. Après l’invasion de la Pologne orientale par l’Union soviétique et l’attachement de Wilno à la république soviétique de Lituanie, la famille de Julia se réfugie à la campagne, d’où ils sont déplacés dans la région de l’Oural.

Amnistiés, l’été 1941, ils se déplacent en Ouzbékistan. Ils sont installés dans un kolkhoze puis un sovkhoze spécialisé dans la culture de tabac. Son père et son frère David partent pour Samarcande où ils espèrent trouver de meilleures conditions de vie. Julia ne les reverra plus jamais. Sa petite sœur meurt aussi à cette période et elle-même souffre de malaria et de sous-alimentation. Après l’hospitalisation de sa mère, Julia et ses trois sœurs sont placées dans un orphelinat polonais. Julia y apprend le polonais – le yiddish étant sa langue maternelle.

Rapatriée en Pologne en 1946, elle fait plusieurs séjours à l’hôpital avant de reprendre ses études à Varsovie. Elle y termine le Lycée pédagogique et espère pouvoir s’engager dans les projets visant à faire renaître la culture juive en Pologne. Elle obtient une bourse d’études à Moscou et y termine des études en histoire. Après son retour à Varsovie et son mariage, elle enseigne cette matière au lycée jusqu’en 1989.