Irena Ašmontaitė - Giedrienė « Histoire d’un enfant de glace »

 

Irena Ašmontaitė-Giedrienė naît en 1935 à Šiauliai en Lituanie. Son père est mécanicien et sa mère télégraphiste. En 1941, la famille est arrêtée et le père séparé de la famille et emprisonné. La mère enceinte avec les trois enfants sont déportés d’abord dans la région d’Altaï (où naît un petit frère) et un an plus tard dans l’extrême Nord sibérien, à Trofimovsk près de la mer de Laptev dans l’océan Arctique. Là, la mère tombe malade et les trois enfants sont placés à l’orphelinat. Irena perd presque toute sa famille dans ces contrées glaciales et inhospitalière : d’abord son petit frère, né dans l’Altaï, quelques jours plus tard sa mère et un mois plus tard sa sœur.
Elle est par la suite déplacée dans un orphelinat à Bolun, dans la région de Iakoutsk. Sa grand-mère s’adresse à Polina Jemtchoujina, femme de Molotov, pour obtenir l’autorisation de la ramener en Lituanie. Une première tentative échoue car la personne qui devait se charger du voyage prend l’argent et disparaît laissant la petite fille à l’aéroport de Iakoutsk. Finalement, en 1946, Irena réussit à rentrer avec d’autres orphelins en Lituanie. Elle s’installe avec sa grand-mère dans sa ville natale où elle fait ses études et devient infirmière.