August Matz

 

August Matz naît en Slovaquie le 15 juillet 1922 dans une famille de quatre enfants. Son père est agriculteur, sa mère au foyer. Il étudie la menuiserie et commence à travailler dans une usine quand, à 21 ans, il est recruté comme soldat par l’armée allemande à Spišská Ves. Il est envoyé à Hnilec, où il creuse des tranchées avant l’arrivée des Soviétiques. Il s’évade pour rentrer chez lui et réussit à échapper, avec quelques autres jeunes, aux Allemands qui les recherchent.

A l’arrivée des Soviétiques, il est accusé de posséder des maisons que lui auraient données les Allemands et il est déporté dans un camp dans le Caucase, à Nuzal, où il travaille pendant quatre ans dans les mines. 

Libéré en 1949, il est reconduit à Francfort-sur-Oder, en Allemagne de l'Est, et est employé dans une usine de verre. Il passe alors illégalement la frontière tchèque avec quelques amis connus dans le camp. Il est arrêté en Tchécoslovaquie et purge sa peine en travaillant chez un sergent pour finalement rentrer en Slovaquie. Là, il reprend son métier de menuisier, se marie et a trois filles. 

Réhabilité en 1995, il vit aujourd'hui dans la maison de retraite de Nálepkovo. Il y crée de belles maquettes en bois qui décorent toute la maison.