Anton Kaunas Le chasseur de loups

 

Anton Kaunas naît le 4 mars 1941, à Tarpučiai, en Lituanie. Il a 7 ans lorsqu’il est déporté en 1949 avec ses parents, comme membre d’une famille de koulak. Ils sont envoyés dans un petit village non loin d’Irkoutsk. Il ressent avec ses frères et sœurs la faim allant ramasser les pommes de terre gelées. Pour aller à l’école, ils doivent partager une paire de chaussure pour deux. A leur arrivée, d’autres enfants leur envoyaient des pierres, les traitaient parfois de fascistes. Son père travaillait comme menuisier dans le kolkhoze en échange d’un kg de céréales par mois. Mais il décède en 1951, sa mère ne peut travailler car malade. Les enfants s’entraident, les trois frères deviennent tractoristes, lui chauffeur. Il se met à chasser bien qu’au début ce fut interdit, sa vie s’améliore.   Il se souvient du premier loup qu’il a tué, avant de devenir l’un des meilleurs chasseurs de loup du district. Il dit avoir été amoureux du travail sans doute en raison de la faim.

En 1961 il rentre à l’armée pour trois ans, et va servir au Kazakhstan puis pour les terres vierges, jusqu’en 1964.

Lorsqu’il fut libéré, il n’a pas voulu rentrer, alors que son frère aîné, ses sœurs et sa mère sont rentrés, tardivement, vers 1983. Lui se rends souvent en vacances en Lituanie, mais sa vie est ici, en Sibérie.