Iser Šliomovičius : L'héritage de la déportation

 

«Ce qui m’a ruiné est qu’ils ne m’ont pas laissé étudier ce dont j’avais envie. J’ai dû me débattre avec cette technique qui ne m’a jamais intéressé, bien que pendant des années j’ai été dirigeant. J’aurais été doué pour un travail créatif. Ils ont causé ma perte et maintenant je regrette tout ce temps passé et il me reste tellement de choses à lire.»

Vous devez installer Flash Player pour lire ce média.

Iser Šliomovičius à Kaunas, le 25 juin 2009
© CERCEC & RFI


Tous les extraits :

  1. Etudes universitaires pour un ancien déporté
  2. L'héritage de la déportation