Teodor Shanin : L'accueil en déportation

 

«Avant que nous ne venions, le chef du NKVD de la région, un gros bonhomme en veste, est monté sur une table et a dit : “Il y a ici des gens qui pensent qu’ils sont là pour une journée, une semaine, un mois. Vous vous trompez, vous êtes là pour toute votre vie et vous y mourez.” Une autre image dont je me souviens était quand on avait faim et que nous voulions manger, il y avait le directeur de la cantine, un très gros homme, assis avec au-dessus de sa tête écrit “Interdit de fumer”, et il fumait et la fumée montait sur cette pancarte. Voilà ma deuxième impression des camps dans lesquels je me suis retrouvé.»

Vous devez installer Flash Player pour lire ce média.

Teodor Shanin à Moscou, le 8 décembre 2008
© CERCEC & RFI