Antanas Seikalis : Les différentes nationalités dans les camps

 
Vous devez installer Flash Player pour lire ce média.

Prisonniers du camp de Kengir, en mai 1955.
© Antanas Seikalis