Juozas Miliautskas : Chauffeur - le progrès technique

 

«Mon frère, il a fait son école ici. Il était très bon élève. Il a ensuite travaillé sur la remorque du tracteur. C’est seulement lorsqu’il est rentré en Lituanie qu’il a pu conduire le tracteur.
Après, il y a eu des diesels… Après la guerre, il y avait des tracteurs NATIK, avec des cabines en fer ! Ah ces fameux tracteurs diesels, INCROYABLE…
Moi, je les ai conduits, ces tracteurs, et aussi les moissonneuses-batteuses ! J’étais chauffeur ! J’ai même fait venir des moissonneuses-batteuses depuis Irkoutsk. Ça faisait 500 km de route. Il fallait passer au-dessus du fleuve, sur les rochers ! Les moissonneuses-batteuses se renversaient souvent. Mais moi, ça s’est toujours bien passé !»

Vous devez installer Flash Player pour lire ce média.

Juozas Miliautskas, sa femme, ses enfants et sa moto, en Sibérie.
© Juozas Miliautskas