Juozas Miliautskas : Ils nous ont déchargés des wagons

 

«Ils nous ont amenés à Irkoutsk et ils nous ont déchargés des wagons. C’était en avril. De là, ils nous ont envoyés partout dans les campagnes de la région. C’est comme ça qu’on s’est retrouvé à Jigalovo.
On nous a réparti dans des maisons vides, sans portes ni fenêtres. On a d’abord bouché les trous avec du papier. Ensuite avec l’hiver, par la force des choses, on a essayé de s’installer un peu mieux. Et puis…on a fini par s’habituer à cette vie.
Ils nous ont d’abord forcés à aller bêcher les champs. Vous savez il n’y avait pas de tracteurs après la guerre. De toute façon il fallait qu’on remplisse notre quota journalier de travail.»

 

Télécharger l'entretien en MP3

Vous devez installer Flash Player pour lire ce média.

Un train de déportés, dans une gare.
© Musée des victimes du génocide, Vilnius