Silva Linarte : La musique et la danse!

 

«Imaginez, à notre âge, on rentrait de cette terrible taïga, et on courait danser. On courait danser, les Lituaniens jouaient de l’accordéon. La jeunesse, c’est quelque chose d’incompréhensible, quelque chose qui aide les gens à survivre. Je peux donc dire que les Lituaniens ont sauvé une génération de Lettons grâce à leur sens de la musique. Voilà !»

Fréquemment, malgré les contraintes et les difficultés quotidiennes, les jeunes déportés parviennent à maintenir des espaces de loisirs et de gaieté.

Vous devez installer Flash Player pour lire ce média.

Valli Arrak et ses amis de la «brigade des tractoristes»
© Valli Arrak