Grigori Kovaltchouk : La fuite

 

«Pour maman, c’était très difficile, et elle a décidé de s’enfuir. Elle avait des choses, un châle ukrainien, qu’elle a échangé, et elle nous a mis dans un traîneau, ma sœur et mon frère et on est allés jusqu’à la station de train. Et là, à la station, elle a vendu quelque chose à la caissière pour avoir un billet, on s’est mis dans le train et on est rentrés.»

Vous devez installer Flash Player pour lire ce média.

La mère de Grigori et ses fils.
© Grigori Kovaltchouk