La répression dans les territoires annexés à l'URSS - 1944-1952 : Les déplacements de Lituanie - Principales vagues

 

Un ensemble de décrets ou arrêtés, émanant des plus hauts organes soviétiques - conseil des ministres, ministère de l'Intérieur, etc. ou des plus hauts organes de la Lituanie soviétique (Conseil des ministres) déclenchent les déportations collectives de Lituanie, en 1941, ou entre 1944 et 1951.

Catégories de déportés (terminologie de la source)

Années de la déportation

Eléments socialement dangeureux: propriétaires terriens, policiers, commerçants, participants des anciens partis politiques, etc. Déportés par arrêté du NKGB de Lituanie

1941

Eléments socialement nuisibles: criminels, tenanciers de maisons closes, prostituées. Déportés par arrêté du NKVD de Lituanie

1941

Familles allemandes (немецкой национальности), ayant collaboré avec le pouvoir d’occupation. Déportées par arrêté du NKVD de Lituanie

1945

Familles de bandits-nationalistes. Déportées par arrêté du NKVD de Lituanie

1945-46

Familles de bandits-nationalistes et koulaks-complices de bandits et leurs familles.  Déportés par arrêté de la commission spéciale auprès du MGB d’URSS

1947, 1948, 1950, 1951, 1952

Koulaks et leurs familles. Déportés par arrêté du conseil des ministres de Lituanie

1949, 1950, 1951, 1952

Anciens militaires de l’armée du général polonais Anders, revenant d’Angleterre, soupçonnés d’espionnage, ainsi que leurs familles. Déportés par arrêté de la commission spéciale auprès du MGB d’URSS.

1951

Membres de la secte des « témoins de Jehovah » et des baptistes. Déportés par  arrêtés de la commission spéciale auprès du MGB d’URSS.

1951