Rafails Rozentāls : Premier souvenir d'enfance. L'arrestation et la déportation

 

«  Mes souvenirs commencent le jour de la déportation. C’était une très belle journée et nous devions aller à la datcha. Quand le matin en me réveillant j’ai vu des inconnus dans l’appartement j’ai cru qu’ils venaient pour nous amener à la datcha. Mais notre destination était toute autre ….

Voilà, c’est tout ce dont je me souviens, car je n’avais que trois ans et demi. Je me rappelle aussi mon appartement, mes nounous, celle de la journée et celle de la nuit. Nous vivions aisément. Mon père était un jeune avocat de grand talent, il avait terminé ses études à l’Université de Lettonie, il parlait parfaitement le letton et il aurait pu faire une excellente carrière  ».

You need to have Flash Player installed to view this content.

Rafails Rozentāls à Riga, le 11 juin 2008
© CERCEC & RFI