Jonas Volungevičius : Actions clandestines (1963)

 

Je suis entré à l’école de musique Juozas Tallat-Kelpša. Dès le début de mes études, j'ai fait de nouvelles connaissances… comme les jeunes parlent de toutes sortes de sujets… je ne me souviens plus comment, mais nous nous sommes rencontrés… des gens avec les mêmes idées. Il nous arrivait de réfléchir au destin de la Lituanie, le destin de notre peuple. Nous sommes arrivés à la conclusion qu'il fallait faire quelque chose, soi-disant sauver la patrie. Pour les jeunes ça parait assez facile, le courage ne manque pas. Au début, avec mon camarade Alvydas Šeduikis, nous avons écrit des lettres aux étudiants des universités lettones et estoniennes, puis nous les avons envoyées. Nous les avons imprimées dans les locaux de l'administration de l’école. Il était le responsable du syndicat là-bas, moi, j'étais le responsable du conseil du foyer des étudiants. C'est grâce à cela que nous avions accès à la machine à écrire. C'était en 1963, le début de notre activité. Après, l'année suivante, à la veille du 16 février, nous avons décidé de distribuer des dessins. Nos amis d'études Airė Gudelytė et Algis Kaliūnas (qui d'ailleurs avait été un déporté) ont fait des dessins sur des thèmes antisoviétiques, comme par exemple la carte de la Lituanie avec une grande botte dessus, une autre carte entourée de barbelés... Ces dessins, nous les avons distribués, nous les avons collés sur une colonne près de l'Université, rue Donelaičio, sur la tour du clocher de la Cathédrale... Telle a été notre deuxième action. Puis, déjà en 1966, nous  avons décidé d'élargir le champ d'actions. Nous avons écrit des appels, mon ami Alvydas Šeduikis (qui plus tard a été jugé avec moi) les a reproduit en les photographiant, il en a fait environ 200 copies. J'ai encore appelé mon cousin Jonas Šestavickas pour qu'il porte ces lettres mises sous enveloppes dans les universités (l'Académie de musique, l'Université, l'Université pédagogique), les boîtes aux lettres, les cabines téléphoniques, nous les avons distribuées assez largement...

You need to have Flash Player installed to view this content.

Proclamation aux étudiants (1966).
© Jonas Volungevičius